xzcsf
Perspectives on Toussaint
Man of the Millennium Article
History's Unsung Hero
Wendell Phillips on Toussaint Louverture
Biography Wendell Phillips
Life and Times of Toussaint Louverture
The World of Toussaint Louverture
The Slave Trade
The Constitution 1801
The Joux Castle
Les Plaintes de Toussaint Louverture
Haiti Timeline
Famous Quotes
Souvenirs
Les Plaintes de Toussaint Louverture

Louis Arnold Laroche (1869-1890) Photos Fort-de-Joux de Guy S. Antoine Dans un sombre cachot au fort de Joux, en France Languissait un vieux noir qu'admirait l'univers Trahi par les Francais, jaloux de sa vaillance Le noir fut dans ce fort jeté les pieds au fer. Méprisant d'un consul l'atroce barbarie Il repétait toujours:" Je meurs pour mon pays!". Mais une nuit, pensant au ciel de la patrie, A sa femme, à ses fils, à ses champs de maïs Le guerrier s'écria dans un accent sincère: "O mon pays! Mon coeur à tes doux souvenirs, Ne peut gémir encore sur la terre étrangère La voûte du cachot entend trop mes soupirs. Le général français qui fait la guerre au monde, De son prisonnier noir connait-il les tourments? Hélas! Il m'a jeté dans cette fosse immonde! Bonaparte, rends-moi ma femme et mes enfants!

                                
Le tyran! Qu'a-t-il fait? Un jour, je lui fis dire Mais où donc est ma femme? où donc sont mes deux fils? Savez-vous, Africains, ce qu'il osa m'écrire? - De vous en séparer, Toussaint, c'est mon avis - Bonaparte, ton coeur n'est pas le coeur d'un père. Puisque Dieu t'a fait roi des faibles et des puissants, Pourquoi, ne veux-tu pas que l'Africain prospère? Bonaparte, rends-moi ma femme et mes enfants!

Descends, Napoléon, descends de ta puissance! A travers le guichet du cachot du vieux noir Viens écouter sa voix où parle l'innocence, La voix qui fait pleurer le coeur quand vient le soir. Viens voir sur le grabat tout humide de larmes Un martyr qui se plaint de tes bras triomphants, Un guerrier africain dont tu craignais les armes Bonaparte, rends-moi ma femme et mes enfants!


"O mornes! O rochers! O ciel bleu des Antilles! Pleurez de votre ciel le destin malheureux, Dans les fers inhumains, supplice des bastilles, Regardez-le poussant des soupirs douloureux, Couvert d'impurs lambeaux, se tordant sous les dalles De son cachot humide!... O grand parmi les grands. De ton prisonnier noir, viens entendre les râles, Et viens lui rendre enfin sa femme et ses enfants!

"Te souviens-tu du soir, ô ma belle africaine! Ou rêvant près de moi sous le manguier en fleurs, Je t'ai dit: Penses-tu que ce grand Capitaine, Ce superbe Consul causera nos malheurs? Tu me répondis: "Non! Il combat pour la gloire, Et les vaillants héros sont des coeurs trop cléments." Et bien, il ne l'est pas! On ne saurait le croire Hélas! Il m'a ravi ma femme et mes enfants!

"O Bonaparte! Un jour à ton chevêt, sans doute, Tes yeux, comme les miens, verront grandir deux fils Alors quand le destin de son bras qu'on redoute D'un coup aura détruit ton palais de rubis, D'or et de diamants, dans une tour horrible Ou sur un noir rocher, de moment en moment, Comme moi tu diras dans un accent pénible: "O vainqueur, rends-moi ma femme et mes enfants!"

Le prisonnier de Joux vivra dans ta pensée, Les regards expirants troubleront ton sommeil, Tu l'entendras sans cesse à ton âme affaissée Demander: Mais pourqoui prives-tu de soleil, Napoléon, le noir protégeant sa patrie, Pourquoi, Napoléon, toi qui soutiens, défends Le droit, la Liberté, combats la barbarie, As-tu ravi du noir la femme et les enfants?


(Les Bluettes, Sept. 1884)


 


Home | Contact Us
The Toussaint Louverture Historical Society, Inc.